Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

Epic Word Search Collection

28 Juillet 2015 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Jeu vidéo, #Critiques

http://cdn03.nintendo-europe.com/media/images/02_top_banners/games_2/nintendo_3ds_download_software/TB_3DSDS_EpicWordSearchCollection_CW.jpg

Après un déjà long parcours dans tout un tas de domaines, Lightwood Consultancy Ltd s'est depuis 2010 également mis au jeu vidéo sous le nom Lightwood Games. Ce studio connaissant avec 2015 une année charnière dans son histoire, puisqu'elle correspond à son passage en tant que développeur agréé par Nintendo, lui permettant ainsi de sortir ses productions sur 3DS et Wii U. La dernière en date, Epic Word Search Collection, sortie sur la plus petite de ces deux consoles, étant justement celle dont nous allons traiter aujourd'hui.


Comme son nom l'indique, ce logiciel propose du Word Search, pour les non anglophones : de la recherche de mots. Le nom ainsi donné ne vous parle peut-être pas, sachez alors qu'il s'agit tout simplement de ce jeu où l'on doit découvrir dans une grille tout un tas de mots donnés dans une liste. Ceux-ci pouvant être écrits de gauche à droite, de haut en bas, de droite à gauche ou de bas en haut, que ce soit à l'horizontale, à la verticale ou en oblique. Tout est possible ! Y compris le fait qu'une même lettre serve pour plusieurs termes. Ce qui dans la version papier oblige à entourer et non à rayer, comme celles et ceux n'ayant pas l'habitude peuvent parfois le faire en jouant trop rapidement. Aucun souci avec cette version, on les surligne au stylet et le tour est joué. L'écran du haut proposant les mots à retrouver dans la partie de tableau sur laquelle on se trouve actuellement.



La grande différence par rapport aux grilles classiques que l'on peut retrouver un peu partout, c'est qu'Epic Word Search Collection propose des thèmes qui raviront les passionnés de la dite "pop culture". Et c'est justement là le principal attrait du soft. Tout d'abord, cinq catégories sont proposées :
- Nourriture
- Rock
- Film
- Sports
- Télévision
Il y en a donc pour tous les goûts, mais surtout on se retrouve généralement dans ce quintuplé. Clairement, ses créateurs sont d'une génération qui a grandi avec une certaine culture, celle allant des années 80 jusqu'à la moitié des 90, ainsi que des relents de ce qu'il y a eu de plus marquant dans les 70. La partie rock elle se prolonge davantage, en proposant plusieurs noms d'artistes ayant démarré au cours du troisième millénaire. Cela sera également légèrement le cas pour les films et la télévision, probablement afin de motiver les plus jeunes, dont les midinettes avec Downtown Abbey, Star Wars et The Walking Dead.

Au sein de ces cinq grandes parties seront à chaque fois proposées seize grilles collées les unes aux autres. Celles-ci pourront aussi bien porter sur des mots contenus dans une chanson, des personnages de fiction, les éléments d'une discipline, les aliments d'un certain type... On se retrouvera donc à défricher ces tablées de lettres afin d'y découvrir ce qui se rapporte à Jurassic Park, "Bohemian Rhapsody", Buffy The Vampire Slayer, ce qui pousse dans la terre, Doctor Who, les batteurs, Jaws, les sports avec une balle ou un ballon, les desserts, Happy Days...
Et l'on y découvre donc continuellement tout un tas de références que l'on apprécie et avec lesquelles on a parfois même grandi. On s'en délecte, s'en amuse et cela procure également une satisfaction plus parlante que lorsque l'on trouve "pantoufle" ou "omnisciente" dans une partie très commune, comme l'on en avait l'habitude jusqu'ici dans les magazines prévus à cet effet. On en tire même un certain plaisir lorsqu'en posant à peine le regard sur le tableau on déniche Axl Rose ou plus précisément "ESORLXA", puis que l'on enchaine tout aussi rapidement avec Thom Yorke et Billy Montoya ou Corgan. Evidemment, si c'est Shakira que l'on repère avec cette facilité on en sera moins ravi si l'on est adepte de rock. Heureusement, ce genre d'écart n'est que peu présent et prendra essentiellement place chez ce thème. Mais pas d'inquiétude, à ses côtés il y aura bien Dreamtheater, "Stairway to Heaven", Dave Mustaine...
La déception est en revanche plus grande dans la partie Sports, où une seule discipline propose de trouver entre autres des noms de champions. Il ne s'agit pas de n'importe laquelle puisque c'est le N1 du sport divertissement, le catch, qui nous permet de découvrir Edge, Jerry Lawler, Chris Jericho...


Les tableaux étant très grands et par conséquent longs à terminer,  Lightwood Games a eu la bonne idée de sauvegarder l'avancée à une vitesse impressionnante, sans même que l'on ne s'en aperçoive. Cela permettant de sortir à tout moment d'un thème pour retourner dans le menu et en sélectionner un autre. Pas de fastidieux passage par une option sauvegarde, ce qui s'avère on ne peut plus agréable. Un point primordial également lorsque votre console se coupe en pleine partie, ce qui est arrivé à l'auteur de cette critique pour cause de batterie vide.
Votre pourcentage de réussite dans chaque portion des cinq thèmes principaux est alors visible et le petit plus s'avère la possibilité de comparer son score via la fonctionnalité Streetpass. Un ajout sympathique, le seul qui pouvait être fait. A la rigueur, on aurait pu imaginer des trophées à remporter en plus des pourcentages, mais cela n'aurait pas eu grande incidence. Essentiellement par le fait qu'aucun chronomètre ne figure dans le jeu, ce qui est compréhensible : il aurait été aisé de compléter une grille en y passant des heures et des heures, puis de la reproduire très rapidement en mode contre-la-montre. Seul un mode aléatoire chronométré aurait pu devenir une très bonne alternative. Dommage de ne pas en retrouver afin d'ajouter un défi supplémentaire, où la pression aurait cette fois été présente.

Si visuellement tout reste évidemment classique, la mise en scène n'en est pas pour autant austère. Mais bien sûr ce n'est pas ce point qui s'avèrera important.
Bonne surprise en revanche du côté des musiques, qui ne sont pas toutes incroyables, mais l'on en rencontre certaines d'une grande qualité. Particulièrement une jolie mélodie jouée au piano. On les écoutera donc avec plaisir au moins une première fois, puis on baissera le son au maximum car cet accompagnement n'est pas primordial.
Enfin, précisons que les mots à trouver sont en version anglophone. Hormis certains dans la partie Nourriture où les noms français sont ceux utilisés dans le monde entier, notamment en ce qui concerne les sauces.


Idéal dans son genre, Epic Word Search Collection ne pourra rebuter qui si véritablement vous haïssez les jeux de réflexion basés sur les mots. A l'instar de nombreux logiciels DS faisant travailler les méninges, celui-ci pourrait bien relancer cette vague créée par Entrainement cérébral du Professeur Kawashima, suivie par tout un tas d'autres reprenant les jeux de magazines papiers.

Inod

Plateformes : 3DS/2DS (eShop)
Développeur : Lightwood Games
Editeur : Lightwood Games
Genres : Casse-tête/Réflexion
Date de sortie : 16/07/15

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article