Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet

29 Août 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #JeuVidéo, #Critiques

L'histoire de Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet est on ne peut plus jolie, puisqu'elle est celle d'un projet amateur, issu d'une série à la longue lignée, arrivé tout d'abord sur PC et ayant réussi un bon petit bout de chemin. Celui amenant aujourd'hui Cubetype à sortir une version grandement améliorée sur PlayStation 4, avec le soutien de NIS America, que l'on connait pour ne pas se tromper, tout en laissant leur chance à ce que de nombreuses personnes appellent des jeux de niche.

Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet

Les filles d'à coté

Quelque part au Japon, la Grande Barrière Hakurei sépare le monde entier de Gensokyo. Au sein de ce dernier, cohabitent Yokais et humains, mais pas toujours pour le meilleur, ni pour le plaisir. Les batailles s'avèrent incessantes et c'est donc un jour comme un autre que vous vivrez au cours de Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet.

Et bien sûr qui appelle-t-on pour défendre la paix et l'amitié ? Des filles ! Davantage encore que sur le logiciel originel, puisqu'elles se comptent maintenant en nombre. Plus précisément, elles sont dix :

Hakurei Reimu

Kirisame Marisa

Izayoi Sakuya

Kochiya Sanae

Konpaku Youmu

Scarlet Remilia

Margatroid Alice

Saigyouji Yuyuko

Reiuji Utsuho

Shameimaru Aya

Scarlet Flandre (une belge ?)

Chacune possédant son propre style, même si elles évoluent toutes dans un univers MOE, ainsi que son scénario. Bien sûr celui-ci se recoupe avec ceux des autres, on note par exemple la présence de deux sœurs, comme vous l'aurez certainement deviné en lisant les noms car vous êtes super attentives/ifs.

Relevons au passage les ajouts faits à ce mode histoire, par rapport là aussi à ce qui est disponible sur vos ordinateurs.

Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet

Sandwich bullet

Vous vous en êtes certainement doutés à la vue de son titre, Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet vous mettra aux prises avec, attention doublage français de City Hunter alias Nicky Larson : tout un tas de boulettes ! Vous vous dites alors qu'il s'agit d'un SHMUP plus ou moins classique et que l'on apprendra désormais rapidement au cours de cet article s'il fait partie des bons ou des autres. Cependant, on est encore loin du compte, étant donné que TGR: BB, pseudonyme super accrocheur, ne s'arrête pas là.

En effet, il propose en réalité un mélange des genres. D'un côté donc le jeu de tir, en 2D avec un défilement vertical, et de l'autre la baston en un contre un. Un cocktail déjà détonnant sur le papier il faut bien l'avouer, tant l'originalité de ce qui est annoncé donne envie de s'y plonger.

Cela part comme habituellement de tous les côtés, on doit esquiver les offensives adverses plus nombreuses que la raison pourrait l'autoriser. Des subtilités existent en plus de cette forme de base, de par les "Spell Card Rules" que l'on peut également nommer "Playing Danmaku". Il s'agit de cartes afin d'activer des sorts, offrant la possibilité de bénéficier de bonus.

Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet

Tohu-bohu

Comme dans tout bon shoot‘ em up de ce type, Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet est un véritable spectacle en 2D son et lumière. Cela pétarade de partout aussi bien au niveau de la bande-originale, sachant nous galvaniser de par ses rythmes entrainants, voire carrément délirants ou parfois nous mettant la pression alors que nous nous retrouvons assaillis. Le thème de chaque fille est très bon, mais on ne peut cacher que certains ressortent du lot. On retient particulièrement celui d'Hakurei Reimu avec ses teintes japonisantes, mais également ceux de Margatroid Alice et de Reiuji Utsuho, qui évoluent dans des sphères musicales très différentes des sept restantes. Ces dernières connaissant aussi bien sûr des différences nettes, mais délivrant globalement des sonorités ultra pêchues, au travers d'une électro dance hyper dynamique, afin de rendre l'action toujours plus tendue et trépidante.

Visuellement ça claque de par une touche anime du meilleur goût, colorée à outrance, avec une myriade de détails notamment en ce qui concerne les balles ennemies. Les personnages sont charismatiques, la patte artistique très bien sentie, l'animation tout bonnement au top et, techniquement, la fluidité est au rendez-vous, tant mieux pour le gameplay qui en pâtirait immédiatement sinon.

Précisons que si par le plus grand des hasards vous connaissez la version PC ayant fait naître ce soft, sachez que celle sur PS4 est largement revue à la hausse avec des graphismes de qualité HD.

Notons qu'il sortira en dématérialisé, mais également en physique par le biais d'une édition classique et d'une autre collector regroupant :

Le jeu
Une boîte
Un Art Book
Un CD avec les musiques du jeu dans une autre boîte
Cinq cartes
Un pack téléchargeables avec 20 Avatars, un thème PS Vita, un thème PS4, l’histoire de Aya Shameimaru et un DLC de BGM

Les différents prix fixés sont d'ailleurs très abordables, à savoir entre 30 et 50€ selon ce que vous aurez choisi.

Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet

Vraiment pas cher et de qualité, Touhou Genso Rondo: Bullet Ballet est assurément à acquérir si l'on apprécie les SHMUP évidemment, surtout que l'on n'est malheureusement pas gâté en Europe sur PS4 concernant ce genre, mais aussi tout simplement pour quiconque adore le jeu vidéo dans son ensemble. Le shooter est l'une des bases de ce médium et l'on s'y amuse toujours, de par l'intensité et les réflexes demandés, sans oublier les superbes graphismes ici présents.

Développeur : Cubetype
Éditeur : NIS America
Genre : Tir
Support : PlayStation 4
Date de sortie : 9/9/2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article