Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness

13 Septembre 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #JeuVidéo

Les amatrices et amateurs d'animes doivent être ravi(e)s ces derniers temps, grâce aux diverses sorties vidéo-ludiques concernant des séries pas nécessairement réputées chez le très grand public, bien qu'elles connaissent un vif succès. C'est justement le cas de PSYCHO-PASS scénarisée par Urobuchi Gen, voyant son adaptation PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness désormais disponible en Europe.

PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness

Minority repsycho

Se déroulant quasiment 100 ans après la période que nous vivons actuellement, le monde et sa justice ont bien changé, puisque le gouvernement détient désormais une technologie capable de jauger l’état mental de chaque entité et d'en tirer son portrait psychologique. Si l'idée vous passe par la tête de vous conduire en tant que criminel, votre état mental s'en retrouvera profilé au sein du fameux PSYCHO-PASS. Ce dernier étant constitué d'une paire d'éléments. D'un côté la Teinte, qui n'est autre que la représentation visuelle du niveau de stress d’un individu. D'autre part, on retrouve le Coefficient de criminalité, une valeur cette fois-ci numérique dévoilant directement le potentiel criminel d’une personne. Cette dernière sélectionnant qui doit être soumis(e) au contrôle des détectives du Bureau de la Sécurité Publique, le MWPSB. Avant de potentiellement vous retrouver derrière les barreaux ou encore plus simplement d'être exécuté ! Ceci sans même avoir commis quelconque infraction.

Le scénario de PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness se déroule lui dans la cité marine de Sado en 2112 et offrira pas mal de surprises même aux plus féru(e)s du dessin animé. S'il se passe bel et bien durant sa première saison et que vous y rencontrerez quantité d'éléments bien connus, l'inédit est on ne peut plus présent. Tout d'abord par l'incarnation de deux nouveaux protagonistes, à savoir Kugatachi Nadeshiko, une inspectrice rendue volontairement totalement amnésique, et Tsurugi Takuma, un exécuteur impétueux cherchant une amie d’enfance disparue.

PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness

Le côté obscur de la PASS

Une bonne partie d'entre vous connait assurément le visual novel comme genre vidéo-ludique, néanmoins nous allons le revoir dans le détail afin de ne perdre personne, le terme étant tout autant employé pour des livres.

D'ailleurs cela tombe bien, puisque l'on peut en quelque sorte prétendre que PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness se déroule comme un ouvrage littéraire. En somme, on a droit à de très nombreuses phases de dialogues (illustrées, mais nous y reviendrons par la suite en abordant ses graphismes), nous en faisant découvrir davantage au fur et à mesure que l'histoire avance. Cependant celle-ci n'est pas linéaire, puisque les fonctions qu'occupent nos héros les entraineront directement au sein d'intrigues qu'il sera nécessaire d'accomplir. Et cela ne s'avèrera pas si simple, car si bien souvent le visual novel n'inflige point de game over, cela n'est pas le cas ici. Effectivement, nous aurons l'occasion de prendre des décisions plus que jamais importantes durant ces affaires, pouvant diamétralement changer l'évolution de la narration.

Si votre protagoniste effectue des choix rendant sa teinte plus sombre, vous vous doutez bien que cela ne jouera pas en sa faveur. Si cela arrive, vous pourrez même tout bonnement perdre, et oui, perdre dans un visual novel ! Une spécificité bienvenue, faisant de PPMH un logiciel véritablement intéressant, y compris pour celles et ceux n'appréciant pas spécialement ce type de softs. Au-delà de la déjà originale défaite, les situations finales seront multiples. Arriver au terme ne sera donc pas une fin en soi, puisque lancer une nouvelle partie pourra vous voir conclure d'une manière totalement différente. Et bien sûr, à chaque fois que vous devrez sélectionner un embranchement scénaristique, vous vous retrouvez emporté vers une direction propre, pouvant n'ayant rien à voir avec l'autre. Le genre de choses qui nous donne l'envie d'aim... d'essayer tout ce qui peut être possible et, pour ce faire, retenter l'expérience plusieurs fois afin d'en connaitre chaque recoin.

PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness

Comme à la TV

Comme nous l'avons évoqué précédemment, PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness illustre bien sûr ses textes, comme tout bon visual novel. Les graphismes sont de grande qualité, puisque directement tirés de ce que l'on connait de l'anime. Ce dernier bénéficiant en plus d'un intéressant chara design, mélangeant réalisme et un certain côté déjanté. On apprécie donc retrouver l'univers & y découvrir au passe de nouveaux personnages. Tout est soigné et l'on bénéficie en sus de quelques animations toujours sympathiques, même si sur ce point vous ne devez pas imaginer des cinématiques à chaque instant.

Ce n'est néanmoins pas tout concernant l'atmosphère et les codes que vous connaissez déjà, car les doublages nippons originaux sont aussi au rendez-vous. Ils s'avèrent de haute-volée &, même si vous ne les connaissiez pas encore car n'êtes pas adepte de la série, vous pourrez ainsi les découvrir par le biais du jeu vidéo. On se retrouve intégralement plongé dans ce monde grâce à eux & s'ils ne sont pas indispensables pour jouer (ça c'est le game system & la jouabilité) ils le sont clairement pour sa réussite.

PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness

Pas toujours simple de trouver le genre adéquat pour l'adaptation JV d'un dessin animé, mais là-dessus on peut claironner que MAGES. et NIS America ont eu raison de pencher vers le visual novel véritablement interactif pour PSYCHO-PASS: Mandatory Happiness. Les enquêtes et les sentences que la série peut déjà traiter sont ainsi mises en valeur comme il se doit, avec toutes les possibilités délivrées afin de partir vers telle ou telle voie.

Inod

Développeur : MAGES.
Éditeur: NIS America
Genre : Visual novel
Supports : PC, PS4 et PS Vita
Date de sortie : En Europe, 16 septembre 201
6

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article