Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

Articles avec #critiques tag

The Golf Club Collector's Edition

23 Octobre 2015 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #JeuVidéo, #Indie, #Indie Game, #Indépendant, #Indé, #JeuIndé

Suite à une première version disponible depuis l'an passé et sobrement nommé The Golf Club, la simulation des expérimentés dans le sport que sont les membres de HB Studios, en délivrent désormais une nouvelle version : The Golf Club Collector's Edition.

The Golf Club Collector's Edition

Au cas où un doute existerait chez vous dans le genre de ce logiciel, sachez qu'il s'agit d'une simulation de golf. Surpris non ?! Néanmoins, soutenons bel et bien ce terme de simulation, car The Golf Club Collector's Edition en est véritablement une, alors que la concurrence est clairement plus arcade. Cette dernière reste bonne, mais possède un objectif différent. TGCCE vise donc clairement les esthètes désirant retrouver les sensations du green et de la petite balle blanche. Cela nécessitant un certain apprentissage, une approche suffisamment profonde du terrain et du vent, ainsi que le choix de son club.
Pas de jauge où il vous suffira d'appuyer au bon moment pour garder la trajectoire idéale et obtenir la puissance adéquate. Même si ça peut s'avérer amusant ailleurs, on efface cela et l'on devient désormais un vrai golfeur.

On connait bien sûr la technique de l'utilisation d'un joystick en guise de club ou tout du moins du mouvement à retranscrire, cependant cela n'a jamais semblé être aussi fin et précis qu'ici. Il vous faudra d'ailleurs probablement une certaine période afin de commencer à être assez performant, le droit à l'erreur n'étant pas laissé aussi bien lors d'un swing, qu'une approche ou un put.

The Golf Club Collector's Edition

Plusieurs modes de jeu sont évidemment proposés, dont le Saisons offrant une véritable carrière grâce à un enchainement des compétitions et des années, avec bien sûr pour but de devenir le meilleur. Il est également envisageable de se lancer dans une partie simple ou encore de confectionner son propre tournoi.
Afin de délivrer davantage de situations et d'originalité, cette édition collector ajoute même un univers tropical à l'ensemble, incluant une certaine fraicheur car celui-ci est moins classique.
Peu importe le choix parmi ces manières d'évoluer, il sera possible de s'y adonner aussi bien seul qu'à plusieurs (jusqu'à 4) et bien sûr en local ou en ligne. Tout est disponible pour s'amuser et se défier, quel que soit le mode et le niveau, soit déjà une première très bonne approche concernant sa facette sociale.

Cependant, l'expérience est tout autant de qualité et gratifiante en solo et pas simplement de temps en temps pour prendre un peu de plaisir. L'entrainement étant essentiel, la courbe de progression dans The Golf Club Collector's Edition s'avérant assez longue de par son identité simulation. Une section est d'ailleurs dévolue aux statistiques et permet une fine analyse de ce que l'on produit, son avancée, ce que l'on doit corriger...

The Golf Club Collector's Edition

L'énorme point fort de The Golf Club, que l'on retrouve évidemment ici, reste son éditeur de parcours labellisé Greg Norman. Eminent champion de ce sport possédant désormais sa propre société, Greg Norman Golf Course Design, spécialiste en conception de parcours de golf. Si le principe peut sembler finalement pas si incroyable, car cela coule de source de posséder une telle feature dans ce genre de logiciels, tout le monde est loin d'offrir cette possibilité. HB Studios justement la propose, mais surtout ils ne font clairement pas semblant. Tout ou presque, et vraiment si l'on dit "presque" c'est pour chipoter, est personnalisable et pas qu'un peu.
Du dénivelé au décor, en passant par les pièges à éviter, vous pourrez vous y donner à cœur joie dans votre élaboration, puis l'accomplissement de vos terrains de jeu qui pourront être ultra nombreux, sans pour autant se ressembler tellement les options sont gigantesques. Mais au cas où vous en voudriez davantage ou si vous voulez savoir ce qui peut trotter dans l'esprit des autres, passez en ligne et pratiquez sur les niveaux créés par des joueurs du monde entier. Il y en aura forcément un nombre immense qui vous étonnera et vous ravira, chacun pouvant faire travailler son imagination pour en sortir quelque chose de si inédit que l'on s'en rappellera encore des années plus tard.
Ce côté communautaire est juste fabuleux, comme d'ailleurs dès qu'un jeu propose ce genre de spécificités et qu'il le fait bien.

Graphiquement l'ensemble est joli, mais clairement on se s'y attarde pas. Ce n'est pas ce que l'on recherche chez un jeu de golf et l'on reste tellement concentré sur d'autres aspects, que l'on pourrait ne mettre aucun décor cela ne changerait rien.
En revanche, l'ambiance sonore arrive elle à nous sortir de notre plongée vers le club, la balle, le vent et le trou. Le commentateur avec son ton très pince-sans-rire, semblant parfois se moquer de nous. Le côté calme du phrasé rappelle lui les retransmissions télévisées, au même titre que l'ambiance générale sur le parcours, soit ce qu'il faut pour que l'on ai l'impression que cela colle à la réalité.

The Golf Club Collector's Edition

Chez les logiciels portés sur le sport il existe deux catégories : ceux dits arcades d'un côté et les simulations de l'autre. The Golf Club Collector's Edition fait assurément partie de la deuxième et s'affirme même comme l'un des plus réalistes de par son système de jeu très affiné.

Inod

Développeur : HB Studios
Editeur : Ravenscourt
Genres : Golf/Sport
Supports : 
PlayStation 4, Xbox One et PC
Date de sortie : En
France, 18 septembre 2015

Lire la suite

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

19 Octobre 2015 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Jeu vidéo, #Critiques

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Valeur sûre du jeu vidéo et davantage encore du tactical RPG, la franchise Disgaea passe un cap supplémentaire en arrivant sur PlayStation 4 via son nouvel épisode Disgaea 5 : Alliance of Vengeance, prêt à conserver ses aficionados et à en gagner de nouveaux.


Nethermind

Une terrible menace pèse sur les Netherworlds en la personne d’un nouvel Overlord, Void Dark, bien décidé à conquérir chaque sous-monde. Pour contrer la quête sans pitié de celui-ci, cinq autres Overlords vont devoir se liguer et ainsi faire fie de leurs divers caractères. On retrouvera à l'affiche les personnages féminins Séraphine et Usalia, ainsi que les masculins Zeroken, Red Magnus et Christo. Ces derniers auxquels il faudra ajouter le démon Killia, héros tout aussi important que le quintet susnommé et même au-delà, puisque c'est lui qui décidera de barrer la route à ce vil Void Dark. Et bien entendu ça ne s'arrêtera pas là, pléthore de personnages répartis en une quarantaine de catégories pouvant être recrutés, afin d'accomplir votre but.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Dam dam deo

Les habitués le savent et les autres vont l'apprendre, Disgaea est un jeu de rôle tactique où l'on évolue sur des damiers dont les dalles représentent les limites d'un déplacement. La stratégie de combat consistant à regrouper un maximum de vos personnages, afin d'effectuer des attaques plus puissantes à l'aide de soutien entre les maillons de votre bande. Pour cela, il faudra gérer les jets de vos héros afin que ceux-ci puisse basculer sur les cases où il faut, en l'occurrence celles permettant d'encercler vos assaillants. Les relations entre vos protagonistes sont également primordiales, pour que les combinaisons lors d'attaques deviennent aussi puissantes que possible.

L'une des spécificités de ce Disgaea 5 : AOV n'est autre que la Revanche, voyant vos guerriers s'améliorer suite à la perte de compagnons. Un système bien pensé car nous rappelant divers manga et dessins animés, dont les personnages clés voient leurs pouvoirs décupler lorsque leurs amis ont trépassé.
Hormis cela, on retrouve de nombreuses features que l'on connait déjà, conservant ainsi l'identité propre à la série en plus de ce genre d'ajouts, ainsi qu'un approfondissement des particularités dont on a l'habitude.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Nether Gen

En arrivant sur la dernière génération de consoles en date via ce premier Disgaea sur PS4, on pouvait légitimement s'attendre à quelques améliorations techniques. Elles sont là au travers d'une aventure quasiment dénuée de temps de latence dû aux chargements. Un point si essentiel qui est pourtant loin d'être réglé dans l'immense majorité des jeux sortant aujourd'hui, à commencer par ceux bénéficiant pourtant d'un énorme budget. On s'en retrouve donc plus que ravi, surtout que D5: AOV est clairement chronophage. On y passera des heures et des heures, afin de réaliser ses propres artefacts, faire monter son personnage de niveau en niveau sans s'attendre à rapidement avoir terminé l'affaire entre 70 et 90, effectuer des attaques toujours plus impressionnantes en cherchant les meilleures combinaisons... On retrouve donc d'un côté des possibilités titanesques offertes par les développeurs afin de ne jamais s'ennuyer et continuer à explorer, tandis que de l'autre on se découvre aisément des objectifs propres. Comme celui de mener ses batailles de la manière la plus stylée possible, en préparant l'alignement de ses héroïnes et héros comme il se doit, par rapport aux relations qu'elles et ils entretiennent.
Se consacrer à cet aspect n'est pas vain, puisqu'il permettra d'admirer les animations dévolues à ces réussites et elles valent le coup d’œil. La licence fusionnant toujours avec brio humour et style graphique au ton décapant.

Autre spécificité essentielle et malheureusement délaissée par de nombreux RPG japonais, la conservation de sa langue originelle pour les doublages lors de la sortie française. Celle-ci est donc bien présente ici et permet de mieux représenter cet univers si (a)typique, nous renvoyant à des tas de jeux, de dessins animés, de manga... Le deuxième point qui nous manque encore plus souvent, c'est la localisation, l'anglais seul servant à la plupart des pays. Heureusement ici l'effort a été fait de proposer des textes en français, ouvrant le jeu à davantage de personnes, généralement rebutées par la barrière de la langue. Cela NIS l'a remarqué depuis un petit moment, ce nouveau Disgaea n'étant pas le premier à bénéficier de cet apport.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Parfois on demande du changement chez de pourtant très bonnes sagas, mais on est bien content que certaines, comme Disgaea, décident de ne rien bouger dans la qualité. L'univers barré, l'humour, les statistiques hors-normes, le génial système de jeu... de Disgaea 5 : Alliance of Vengeance faisant de lui un volet au moins aussi important que ses prédécesseurs.

Inod

Développeur : Nippon Ichi Software
Editeur :
NIS America
Genre : Jeu de rôle
Support : PlayStation 4
Date de sortie : En France, 16 octobre 2015

Lire la suite

Etrian Mystery Dungeon

22 Septembre 2015 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Jeu vidéo, #Critiques

Etrian Mystery Dungeon

Quand deux séries mythiques se réunissent pour un jeu vidéo, cela donne souvent des résultats percutants. On en retrouve aussi bien chez des genres tels que la baston, la course ou encore le RPG et c'est justement vers celui-ci que se dirige Etrian Mystery Dungeon, fusion entre les jeux de rôle que sont les Etrian Odyssey et les rogue-like de chez Mystery Dungeon (ou Donjon Mystère, voire Fushigi no Dungeon), dont on a l'habitude des combos avec de célèbres licences (Chocobo, Dragon Quest, Pokémon... ).


Les intrépides

La ville d'Aslarga n'a vraiment pas de chance, elle est constamment menacée par des monstres emplissant les donjons l'entourant. Cependant ceux-ci sont capables de s'échapper dans leur désir de destruction. Voici pourquoi des héroïnes et héros en puissance s’agglutinent au sein de cette ville. Enfin ils sont aussi peut-être attirés par la soif d'aventure et les butins à récupérer au passage.
Si vous débuterez avec un personnage de la classe Landsknecht à choisir parmi huit apparences différentes réparties équitablement entre sexe féminin et masculin, ce sont dix protagonistes dans autant de catégories bien distinctes que vous pourrez incarner. Mais pas tous en même temps, car seulement un groupe de quatre pourra se lancer vers la castagne. Il sera bien sûr possible d'intervertir entre la dizaine de membres avant chaque départ et même de programmer des formations.

Etrian Mystery Dungeon

Attaque le donjon et pose pas de questions !

Pour les non-initiés, il n'est jamais trop compliqué de comprendre le principe de base d'un rogue-like. Celui-ci consistant à éliminer des ennemis situés dans des pièces, des donjons comme l'on a l'habitude de dire, se renouvelant aléatoirement de partie en partie. En plus de l'anéantissement des malfaisants et de la protection de la ville, comme ceci est le cas dans le scénario d'EMD, réussir ces épreuves de force vous octroiera divers trésors. Et oui, l'appât du gain dirige le monde virtuel tout autant que le réel. A l'occasion, vous y dénicherez également des objets de santé, de protection, des armes... indispensables à la bonne tenue de votre périple, mais vous pourrez aussi entrer dans une boutique afin d'acquérir tout ce dont vous aurez besoin avant de partir à l'aventure.
Il sera d'ailleurs essentiel de s'équiper de manière adéquate et de bien vous préparer avant de vous jeter à l'assaut, une défaite étant si vite arrivée. Et si cela se produisait, vous perdriez tout votre attirail, de quoi être chafouin après avoir passé tant d'heures à combattre, récolter et dépenser.

Comme nous l'évoquions brièvement un peu plus tôt, les préparatifs comprennent aussi la sélection de l'escouade. Parmi les classes, on retrouve les guerriers de mêlée, le ninja, le tireur avec armes à feu, le danseur, le soigneur... celles-ci se traduisant également au féminin. Un peu de tout donc, afin de mixer attaques au corps-à-corps, frappes à distance, puissance, magie... Tout est là, mais encore faudra-t-il être judicieux dans la composition de son équipe. Surtout qu'avec le système aléatoire des donjons, il sera impossible de prévoir ce qu'il pourra bien vous tomber dessus. Il sera donc nécessaire de pouvoir palier à toute éventualité, rendant ainsi l'aventure plus palpitante, mais peut-être quelque part plus cruelle encore.

A l'instar du logiciel qui est la fusion entre deux univers, son système pour les combats mélange habilement certains genres. Tout d'abord les déplacements sont libres, tant en vous baladant, qu'en arrivant vers un ennemi, mais ceux-ci sont néanmoins effectués dans un monde quadrillé (cases que vous découvrirez en conservant votre doigt appuyé sur le R) comme dans un RPG tactique qu'il s'avère finalement être, avec une liberté de mouvements plus grande et bien moins fastidieuse. Cette facette tactique devient plus parlante contre un monstre, puisque si vous bougez, un tour vous sera compté et le vilain pourra en profiter pour vous atteindre, les combats se déroulant au tour par tour.

Etrian Mystery Dungeon
Mignon donjon ?

De nombreux jeux de rôle sur 3DS font le choix de l'aspect 8/16 bit, se mariant plutôt bien avec la machine, mais heureusement on ne retrouve pas que ce style. Etrian Mystery Dungeon propose lui une approche que l'on peut connaitre chez d'autres productions d'Atlus, comme certains de la gamme Persona. A savoir des personnages en SD assez charismatiques, ne serait-ce que visuellement, et très colorés, tout comme les lieux visités. Le tout accompagné par une jolie bande-son, offrant à EMD un univers assez fort.
On regrettera juste la scène de lancement du jeu, quasiment basée que sur du texte, alors que l'on a l'habitude de découvrir de superbes cinématiques en guise d'introduction des RPG sur la portable de Nintendo.
Etrian Mystery Dungeon

Les dungeon RPG se font de plus en plus rares, mais heureusement Etrian Mystery Dungeon fait partie de ceux prouvant une nouvelle fois que ce genre mérite d'être représenté plus régulièrement.

Inod

Développeurs : Spike Chunsoft/Atlus
Editeur : NIS America
Genre : Dungeon RPG
Supports :
3DS/2DS
Date de sortie : En
France, 11 septembre 2015

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>