Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

Articles avec #jeuvideo tag

Grand Kingdom

12 Juillet 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #JeuVidéo

Désormais à la tête de son propre studio, en l'occurrence Monochrome Corp., Deguchi Tomohiko a, comme bien d'autres acteurs du milieu vidéo-ludique, décidé de réaliser une suite spirituelle à l'une de ses créations dont il ne dispose point des droits, prenant le nom de Grand Kingdom.

Grand Kingdom

Grand Kindomxit

Le royaume Uldein complètement éclaté depuis déjà fort longtemps, continue de voir la guerre y prendre plus que jamais place entre le quatuor de nations du continent de Resonail. Chacune désirant régner sur les autres et passant pour cela par le biais de mercenaires.
Justement, vous allez vous retrouver à la tête d'un quatuor de ces guerriers dont l'appât du gain est la principale source de motivation.

Grand Kingdom

Classe pas classe

Bien que sa formation est au maximum constitué de 4 protagonistes, Grand Kingdom propose suffisamment de classes afin de varier les plaisirs, mais également tout simplement d'appréhender de manière différente et plus efficace ses missions, en déterminant des formations changeant selon la situation. On découvre parmi les catégories proposées : Chaman, Lancier, Guerrier, Noble, Valkyrie, Archer, Chevalier Noir, Paladin, Sorcière, Rogue, Chasseur, Medic ou encore Artilleur.

L'originalité première du logiciel est sa "drôle" de façon d'aborder la carte, puisque celle-ci prend la forme d'un jeu de plateau, sur lequel on évolue par l'intermédiaire d'un pion tout ce qu'il y a de plus classique. En plus de la fraîcheur apportée, cette facette s'avère assez amusante et agréable à voir.
Un tas de missions classiques pour les unes et plus originales pour d'autres, vous seront confiées au quartier général de votre guilde. D'ailleurs celles-ci pourront provenir de n'importe quelle faction, démontrant l'aspect torturé et tortueux de ce monde, dans lequel vous pourrez soutenir l'une des nations puis aller la combattre. Cela pouvant particulièrement vous toucher psychologiquement.

Si d'un côté vous devrez vous débarrasser de quantités d'adversaires en tout genre ou bien aller recueillir telle ou telle ressource, vous aurez également l'occasion d'ajouter davantage qu'un soupçon de stratégie à votre quête, en effectuant un parcours au sein duquel vous ne devrez rencontrer aucun opposant.
Lors des batailles, vous aurez alors à faire avec un système au tour par tour loin d'être dénué d'une certaine variété par rapport à la majorité des softs du genre. Tout d'abord, il est à noter que l'on évolue en vue latérale lors des combats. Ce n'est pas le seul adoptant cette approche, néanmoins cela lui apporte déjà une façon différente d'appréhender la baston. Cela s'avère d'autant plus vrai de par la possibilité de déplacer ses personnages sur 3 plans différents.

Précisons qu'en sus du solo, il est possible de voir sous un autre angle l'univers de Grand Kingdom, à savoir en multijoueur via la connexion Internet dans le mode «Guerre en Ligne». Celui-ci offrant la possibilité de sélectionner une nation et de partir remplir ses objectifs avec une équipe composée uniquement de joueuses et de joueurs connectés et d'ainsi ne pas s'en prendre à l'intelligence artificielle si l'on se rate.

Grand Kingdom

Grand kingdom art

L'art graphique de Grand Kingdom est un de ses principaux atouts, tant sa 2D s'avère purement et simplement magnifique. On a d'ailleurs davantage l'habitude de voir ce genre d'approches dans des logiciels de versus fighting ou bien de beat'em all. Cela amène donc plus qu'un bon bol d'air frais chez les RPG. Les héroïnes, héros, adversaires et autres sont juste superbes et les animations claquent constamment. On ne se retrouve pas dans un jeu de rôle où les cinématiques ravissent et le visuel in game déçoit. Ici, on a véritablement envie de prendre le contrôle de l'escouade afin d'être ébloui par la qualité des graphismes et de ce qui en est fait durant les diverses actions, qu'elles proviennent de nous ou du camp d'en face. Bien que l'on ne puisse jamais véritablement être content de se faire attaquer, mais visuellement ça le fait tout de même.

L'expérience vous emmenant dans une guerre perpétuelle, vous serez fidèlement accompagné par des marches militaires, des musiques au ton héroïque, des envolées ou encore des pistes au rythme bien plus effrené.
Les dialogues font eux dans le grand classique avec le japonais et l'anglais, cette dernière langue étant également utilisée pour les textes.

Grand Kingdom

Entre ses phases de plateau, les pièges vous tombant dessus, ceux à placer, les 3 plans lors des combats, ses graphismes en 2D au top et l'on en passe, Grand Kingdom démontre que l'on peut apporter tout plein d'aspects originaux afin de former un jeu de rôle des plus attractifs.

Développeurs : Monochrome Corp./Spike Chunsoft
Editeur : NIS America
Genre : Jeu de rôle
Supports :
PS4 & PS Vita
Sortie : 17
/06/16

Lire la suite

Odin Sphere Leifthrasir

12 Juillet 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #JeuVidéo

Le studio Vanillaware s'étant forgé une jolie réputation depuis quelques temps grâce à ses divers jeux, il peut désormais se permettre de se lancer dans un remake de l'un de ceux datant un peu, puisque sorti sur PS2, en l'occurrence Odin Sphere Leifthrasir.

Odin Sphere Leifthrasir

La tribu d'Odin

Le continent d’Erion est en train de subir davantage que les prémices d'une terrible guerre, qui verront s'affronter les différentes nations la composant. Ceci en commençant par le prospère royaume de Valentine, dont la puissance n'avait de cesse de croître par le biais du pouvoir magique du Chaudron de Cristallisation. Justement, ce dernier cristallisait également toutes les convoitises des peuples d'Odin Sphere Leifthrasir et le royaume le payait cher en se retrouvant détruit lors d’une nuit dont les assaillants n'avaient que pour but le contrôle du récipient.

Odin Sphere Leifthrasir

Bogoss five

On connait le penchant pour Vanillaware d'allier une identité action trépidante, en 2D, alliée à une profondeur jeu de rôle, avec toute l'évolution des protagonistes que cela peut sous-entendre. Et bien vous le savez déjà si vous avez connu Odin Sphere Leifthrasir lors de sa première sortie, mais si ce n'est pas le cas, sachez que c'est typiquement ce qu'il nous réserve. Le tout avec un quintet d'héroïnes et de héros possédant chacune et chacun ses particularités, offrant diverses approches et une originalité dans les batailles, selon qui l'on incarne. On se retrouve donc avec l'elfe Mercedes, la valkyrie Gwendolyne, la sorcière Velvet, le chevalier des ombres Oswald et enfin le prince Cornelius.
L'objectif de base s'avère assez simple : annihiler les multiples ennemis se dressant sur votre chemin. Ce dernier étant conséquent, tant l'immensité de la carte représentant le continent d’Erion est palpable.

Pour ce faire, vous devrez maitriser le sol mais aussi les airs, le système de combats étant largement porté sur la combinaison du sol, de la mi-hauteur et du bien plus haut encore. Les combos voyant vos opposants valdinguer à vos côtés au fur et à mesure de vos coups, dont vous pourrez changer la direction. L'esquive ne sera pas en reste et si l'essence beat'em all est bien là et ceci de manière intense et spectaculaire, il s'agira de ne pas se laisser aller en croyant que ça passera en martelant les boutons. Feinter l'adversaire s'avèrera ainsi primordial, tout autant que l'emploi d'objets afin de l'affaiblir ou même tout bonnement pour vous soigner.
Au-delà de l'aspect guérison, c'est surtout celui de l'évolution qui délivre une grande originalité. En effet, celle-ci prend notamment place sous la forme d'une récolte de fruits, dont on aura soi-même planté les graines.

Odin Sphere Leifthrasir

Excuse my french

Comme tout bon RPG, du moins en partie, Odin Sphere Leifthrasir ne laisse pas le scénario en reste. De nombreuses phases de textes vous attendent et la très bonne nouvelle est que ceux-ci sont disponibles en français, ce qui s'avère suffisamment rare pour être signalé. Concernant les doublages, nous avons comme habituellement droit au japonais et à l'anglais, toujours un bon mix à retrouver. On privilégiera les premiers pour l'atmosphère, ceux-ci se mêlant toujours mieux à cette touche graphique et narrative. Tandis que l'on sera certainement davantage à pouvoir saisir ceux dans la langue de Paige.

L'explosion de vos ennemis est certaine et dynamique tout au long de l'aventure, mais l'explosion graphique est au moins tout aussi puissante et importante. Les couleurs et les animations en 2D pétaradantes nous en mettent plein la vue tout au long de l'expérience de jeu. On a littéralement envie d'avancer encore et encore afin de découvrir davantage de cette beauté visuelle, sachant se mêler à à la dimension action du soft.

Odin Sphere Leifthrasir

En améliorant la jouabilité des affrontements, tout en magnifiant les graphismes, cette nouvelle version d'Odin Sphere Leifthrasir va largement au-delà du simple remake et s'avère un indispensable de l'action RPG sur les machines où il est disponible.

Développeur : Vanillaware
Editeur : NIS America/Atlus
Genre : Action RPG
Supports : PS3, PS4 & PS Vita
Sortie : 24/06/16

Lire la suite

The Legend of Legacy

11 Mai 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #JeuVidéo

Mélangeant un bon petit paquet de légendes du RPG, leur héritage va, peut-être, se prolonger pour une toute nouvelle potentielle saga. Cette franchise inédite? The Legend of Legacy, s'avérant justement être un prolongement de la licence SaGa, qui est vraiment plus forte que toi, puisque même stoppée elle perdure au travers d'une autre.
 

The Legend of Legacy

L'histoire sans fin

L'originalité est de taille d'entrée avec The Legend of Legacy, puisque l'on dispose de sept protagonistes, parmi lesquelles il s'agira de n'en sélectionner qu'une ou un et ainsi apprendre son histoire tout au long du soft. Chacun possédant son propre scénario, ses propres ambitions, son caractère, ses quêtes...

Le choix se fera donc entre les personnages qui suivent et bénéficiant toutes et tous de leur spécialité :
Bianca (amnésique)
Eloise (alchimiste)
Filmia (prince grenouille)
Garnet (templier)
Liber (chasseur de trésors)
Meurs (élémentaliste)
Owen (mercenaire)

Rentrons désormais dans l'histoire en elle-même, prenant place sur l’île d’Avalon, apparue tout à coup et de manière on ne peut plus surprenante et mystérieuse, voire suspicieuse, il y a désormais une décennie.
Une fois arrivée, notre bande décide de s’associer à deux autres aventuriers leurs buts, qui diffèrent grandement selon nos héroïnes et héros. Mais découvrir une pierre chantante permettant de découvrir des réminiscences du passé oublié d'Avalon changera la donne.

The Legend of Legacy

A 3 on y va

Pour parvenir à vos fin, vous devrez constituer un trio de combattants en vue de tous les affrontements vous attendant. La particularité de The Legend of Legacy étant la possibilité de préparer bien en avance et de sauvegarder différentes formations, afin d'appréhender chaque éventualité pour les combats à venir.
Les héroïnes et héros pouvant en sus être affilié(e)s à une fonction spécifique à tout moment de l'aventure. Là également on passe par la règle de trois avec :
Attaque
Défense
Soutien

Les batailles prendront elles la forme d'un jeu de rôle de la vieille école comme on les apprécie, avec son game system au tour par tour. Afin de venir à bout de vos ennemis, vous aurez l'occasion de faire évoluer vos multiples armes en employant les Arts, qui ne s'avèrent être rien de moins que des capacités spéciales.
Les éléments seront également au centre du système de jeu pour tout ce qui pourra concerner la baston. Sont au rendez-vous :
Air
Eau
Feu
Ombre

Ceci sans omettre les divers objets que vous glaner ou même tout simplement acheter.

The Legend of Legacy

Equipe de légende

Si votre charmante petite troupe deviendra peut-être légendaire grâce à vous, elle et l'ensemble de The Legend of Legacy ont déjà été créés par une escouade composée de légendes.
On y retrouve donc :
L’illustratrice Tomomi Kobayashi (SaGa)
Le compositeur Masashi Hamauzu (SaGa et Final Fantasy XIII)
Le scénariste Masato Kato (Chrono Trigger)
Le game designer Kyoji Koizumi (SaGa)
Le réalisateur Masataka Matsuura (999: 9 Hours, 9 Persons, 9 Doors)

Clairement, l'unification de toutes ces forces permettent d'offrir un résultat de haut niveau dans tous les domaines, cela touchant bien évidemment l'ambiance propre à ce logiciel.
Cela vaut d'une part pour la bande-son, qui s'avère juste sublime, notamment par le piano plaçant continuellement des atmosphères en y allant tout en finesse, posant alors un délicat voile généralement gorgé d'une profonde mélancolie.
Les violons eux rendent beaucoup plus intenses les différents segments sur lesquels ils interviennent, même lorsqu'ils restent plutôt doux. En revanche, dès qu'ils commencent à légèrement s'énerver, cela démarre au quart de tour et devient largement plus qu'intense, en nous prenant aux tripes et nous emportant avec eux là où ils le désirent.
On découvre aussi des musiques assez mignonnes, officiant davantage dans la légèreté. On y ressent bien l'envie de faire décompresser les joueuses et joueurs entre les diverses aventures un peu plus tendues.

Afin de prolonger l'aspect kawaii, le rendu visuel de tous les personnages vous mettra bien dans le ton. Ils évoluent chacune et chacun dans une représentation Super Déformée vraiment très prononcée et tranchant avec la majorité des autres RPG sur 3DS, la plupart privilégiant l'aspect à l'ancienne, propre aux softs du genre de la fin des années 80 et première moitié des années 90. Ce choix est particulièrement réussi et il est même fort probable que certaines créatures croisées deviennent de véritables mascottes, dépassant le simple cadre du jeu.

The Legend of Legacy

Très riche de base par la possibilité de vivre sept histoires très différentes, auxquelles vient s'ajouter un système de jeu lui aussi bien fourni, The Legend of Legacy pourrait bien s'imposer avec ce premier épisode comme une future saga à succès.

Développeur : FuRyu
Editeur : NIS America
Genre : Jeu de rôle
Support :
3DS
Sortie :
05/02/16

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>