Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Inod ratedRjoker

Articles avec #boardgame tag

Dice Forge

14 Juillet 2017 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #DiceGame, #Cardgame, #Boardgame, #Jeu de société, #Jeu de cartes, #Critiques, #Jeu de dés

Les éditions Libellud viennent tout juste de sortir Dice Forge, création de Régis Bonnessée avec Biboun aux illustrations et distribué par Asmodee, dont le titre ne laissera aucunement planer le doute sur le thème global, à savoir des dés à façonner. Reste à voir de quelle manière.

Dice Forge

Avant de se retrouver lancé dans la fabrication de ses cubes, on découvre un univers fantastique au dépaysement incessant. Au-delà même du monde dans lequel on se plonge et de ce qu'il représente visuellement, c'est carrément tous les termes entourant l'expérience qui nous font nous ressentir d'emblée dans un milieu inconnu. On est directement dedans, sans passer par une case extérieure nous laissant finalement en partie en-dehors du monde déployé. Cela peut d'ailleurs s'avérer déroutant au début, particulièrement lorsque l'on évoque les " tournois ". Il y aura toujours des distraits qui croiront que quelqu'un énonce les rencontres à venir IRL, ce à quoi ils rétorqueront qu'ils n'ont même pas encore joué une fois, alors se lancer dans des tournois organisés par Libellud...

Dice Forge

Le deck building est déjà bien connu, mais le dice building un peu, voire beaucoup moins, il faut avouer que former un tel projet demande un besoin tout autre. Si le deck building se fait finalement au fur et à mesure avec de simples cartes, le dice building demande lui normalement un soin spécial pour ses dés. Reste bien entendu le besoin d'inventivité sur ce que cela apportera, mais ça il en va de même peu importe le genre et donc le support.

 

On a ainsi droit ici à des dés permettant de changer les faces. On pourra par ce biais adjoindre à son précieux (et même ses précieux) de nouveaux côtés offrant la possibilité de glaner davantage de ressources. Bien sûr on ne pourra pas les récupérer à la volée, il s'agira pour ce faire de justement récolter ces fameuses ressources (or, fragments lunaires et fragments solaires) en lançant les dés. On les dépensera ainsi pour acquérir des faces plus intéressantes en vue de récompenses et ainsi de suite.

Si l'expérience s'avèrera une course aux points, les dés seront loin d'être votre seul outil, puisque de nombreuses cartes octroieront des interactions.

Dice Forge

Évidemment Dice Forge donne instantanément envie de se jeter sur les dés à peine la boite déballée. L'excellent travail effectué dessus, avec cette simplicité amusante, attractive et ludique d'en changer les faces nous emballe dès les premiers instants.

Cependant, on se rend vite compte qu'il n'y a pas que ces petits cubes qui ont eu droit à un soin tout particulier. Le coffret regorgeant de surprises dans son contenu, avec de sublimes illustrations aux coloris chatoyants, tant au niveau des personnages, que des environnements divins. Ceux-ci s'avérant très typés, avec une île évoluant dans la verdure, une autre aquatique ou encore une plus mystique.

Mais ça encore on pouvait s'y attendre, l'étonnement venant de la boite en elle-même, s'agissant là d'un véritable coffre au trésor labyrinthique. On se retrouve surpris de par l'intérêt visuel qu'il en découle, là où l'on a plutôt l'habitude d'avoir un rangement dans lequel on fait comme on peut pour caler tous les éléments, sans qu'ils ne s'abiment ou ne se baladent.

Le bémol venant des quatre pions à l'ancienne, ceux que l'on retrouvait partout dans les années 80 et que les éditeurs achetaient par kilos pour pas trop cher. Néanmoins on comprend ce choix ici, tout bonnement car un tel effort a été fait sur l'atout de base que sont les dés, mais également sur les cartes, les plateaux et la boite, qu'il fallait bien éviter d'exploser le budget. Il s'agit du même principe que les jeux misant sur des figurines et n'ayant qu'un simple plateau pour les accompagner, voire des jetons en papier d'une qualité moyenne et aux illustrations inexistantes. Ceci pour ne citer que quelques exemples. Étant donné que durant une partie de Dice Forge on ne s'intéresse pas vraiment à nos pions, tant l'on est accaparé par les dés et les cartes, cela fut un bon choix. Toutefois si vous désirez une valeur ajoutée à ceux-ci, des Twinples à l’effigie des héros sont disponibles.

Dice Forge

On fera comme si l'on adorait découper le temps en périodes afin d'annoncer haut et fort que Dice Forge s'avère assurément l'un des meilleurs jeux de la première moitié de 2017. Il faudra attendre la seconde pour éventuellement en affirmer davantage sur la production de Libellud. En tout cas, l'originalité de par la rareté de trouver des Dice Building, ce genre lui-même mêlé à des cartes, une course effrénée, une compréhension qui se fait facilement permettant de jouer avec divers publics dont des enfants (vers 10 ans), une boite démente... Sans omettre bien entendu un rendu visuel divin dans les deux sens du terme, font que l'on ne peut qu'être attiré par Dice Forge, tout en y prenant un maximum de plaisir. Et l'on peut même le prolonger avec les Twinples.

Inod (Twitter/Facebook/Instagram/YouTube)

Lire la suite

Financement #5

29 Octobre 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Financement, #Crowdfunding, #Indie, #IndieGame, #JeuVidéo, #Boardgame, #Cardgame, #Jeu de société, #Indé

Trois projets en particulier sont en recherche de financement, je leur donne donc un coup de projecteur, en espérant qu'ils suscitent votre intérêt.

Financement #5

Le jeu vidéo Cibos, dont j'ai eu l'occasion de parler ici, a besoin de soutien pour son multijoueur en ligne.

Sa campagne de financement participatif

Financement #5

Le jeu de société Band Manager: Backstage Clash, que j'ai critiqué .

Pour l'aider ça se passe sur cette page.

Financement #5

Enfin, le jeu de cartes Crazier Eights: Camelot, dont voici ma critique.

L'adresse où y contribuer.

Inod

Financement #5
Lire la suite

Flamme Rouge

16 Octobre 2016 , Rédigé par Inod ratedRjoker Publié dans #Critiques, #IndieGame, #Indé, #Indie, #Indépendant, #Boardgame, #Cardgame, #Jeu de plateau-cartes, #Jeu de société

Nouveau jeu d'Asger Sams Granerud, Flamme Rouge suscitera forcément l'intérêt des francophones par ce titre, bien qu'il conserve celui-ci à l'international. Les esthètes de la Petite Reine auront saisi pourquoi ce terme a été utilisé, étant donné qu'il s'agit du marqueur indiquant le dernier kilomètre d'une course en cyclisme. Discipline ici au centre des débats.

Flamme Rouge

L'ouverture de la boite s'avère excitante, surtout si l'on a un tant soit peu la passion de la pédale depuis sa plus tendre enfance. Simplement car l'on y découvre tout un tas d'éléments, dont certains retiennent davantage notre attention lorsque l'on est de cette trempe. Il s'agit plus précisément des figurines de coureurs, ressemblant à celles en plastique un peu moins costaud que l'on possédait quand nous étions petits dans les années 70 et 80. On retrouve la position assise et celle en danseuse, ainsi que les mêmes couleurs, hormis le noir qui existait probablement mais pour ma part je n'avais "que" les verts, jaunes, rouges et bleus. Il est fort probable que le créateur de Flamme Rouge y a songé et avait également cette envie de nostalgie. Tout en suppléant donc le jaune par le noir, probablement par rapport au fameux maillot de leader du Tour de France, qui obligeait même les équipes à ne pas arborer de tuniques de cette couleur.

Les passionnés de personnalisation auront d'ailleurs l'opportunité de les peindre. On peut déjà remarquer sur la page Facebook de Flamme Rouge, quelques réalisations de fans donnant envie de s'y mettre.

Flamme Rouge

Concernant les environnements où évolueront nos forçats de la route, on a droit à 21 plaques en recto-verso, comprenant départ, arrivée, virages et lignes droites. Celles-ci pouvant être combinées de multiples manières, comme l'expliquent une demi-douzaine de cartes d'étapes, même si l'on peut évidemment concevoir ses propres pistes. On en retrouve également 120 d'énergie, avec 4 decks pour les rouleurs et autant pour les sprinteurs, ainsi que 60 cartes d'éreintement, avec cette fois un deck par type de coureurs.

C'est justement en tirant celles-ci dans la pile, 4 à chaque tour, que l'on pourra mouvoir ses sportifs. Le premier arrivé remportant bien sûr la victoire ! Point positif : la durée d'une partie de Flamme Rouge, durant beaucoup moins de temps qu'une réelle étape ou classique. Comptez entre 30 et 45 minutes pour en venir à bout, de quoi en enchainer plusieurs sans aucun problème, avec le plaisir de changer le parcours.

Flamme Rouge

Au niveau visuel, Jere Kasanen à la direction artistique et Ossi Hiekkala à l'illustration se sont concentrés sur des représentations à l'ancienne. Tant dans tout ce qui concerne le matériel avec des vélos d'un autre temps, des potences et porte-bidons d'époque, les tenues s'y rapportant également et même les environnements. Compliqué de dire que les cyclistes ont eux aussi des physiques et en particulier des visages d'antan. Plus précisément, on pourrait les rapporter à un film d'animation tel que Les Triplettes de Belleville, où là aussi on se retrouvait plongé des dizaines d'années en arrière de par son ambiance. Nez imposants et moustaches au programme !

Gros point fort de Flamme Rouge, la traduction en français des règles et autres est directement disponible dans la boite. Soit quelque chose de plus en plus rare, y compris chez les créateurs français, privilégiant l'anglais pour toucher davantage de monde, ce qui fonctionne pour certains, mais loin d'être une assurance pour autant. Ici les choses n'ont pas été faites à moitié, puisque l'on retrouve aussi l'allemand, l'anglais et l'espagnol. Et si vous connaissez un peu plus de langues, vous pouvez même opter pour la version scandinave incluant suomi, ruotsi, tanska et norja.

Flamme Rouge

Nul besoin d'être accro au cyclisme pour apprécier Flamme Rouge, on s'y amuse facilement grâce à la facette stratégique du vélo. Mais si l'on est un fondu de la route, on sera encore plus content de bouger nos petits coureurs et d'établir nos propres épreuves. Afin de l'acquérir, rendez-vous sur le site de Lautapelit.

Lire la suite